Projet de naissance, l'accouchement que vous souhaitez


Un projet de naissance, vous y aviez pensé ? Ce document, généralement rédigé permet de lister toutes vos envies et de cibler ce que vous ne souhaitez pas pour votre accouchement. Discuté avec l'équipe ou donné le jour J, il vous permet de conserver une trace écrite de vos désirs et de préalablement vous renseigner sur tous les actes médicaux qui entourent la naissance pour vous aider à y voir plus clair.


Qu'est ce que c'est ?

> Le projet de naissance est un document, que les futurs parents rédigent à l'écrit et qui leur permet de cibler leurs désirs de naissance devant le personnel médical. Le projet de naissance n'a pas de valeur juridique, néanmoins tout refus de votre part exprimé à l'écrit puis réitéré à l'oral doit juridiquement être pris en compte. Aucun acte ne vous est obligatoire au sein d'un hôpital et vous pouvez tout refuser.

> Cependant il est important de particulièrement bien vous renseigner sur l'accouchement, les gestes médicaux, leurs fonctions, les urgences vitales, afin de ne pas vous mettre en danger. Quoi qu'il arrive, si une intervention urgente est réalisée il est possible que l'on outrepasse votre volonté première pour votre sécurité et celle de l'enfant à naître.

Le projet de naissance vous permet de prendre du recul avant l'accouchement sur vos désirs, de creuser les informations et de prendre une autre maîtrise de cet événement particulier.


Comment le rédiger, à qui le donner ?

> Vous pouvez rédiger votre projet de naissance sur une feuille libre, à la main ou par ordinateur et l'imprimer. Votre projet de naissance ne peut comporter que quelques lignes ou plusieurs pages. Je vous conseille de le détailler avec votre obstétricien ou votre sage femme avant l'accouchement car les hôpitaux ont des protocoles strictes et même si vos volontés doivent être respectées, certaines structures interdisent purement et simplement certaines situations (comme avoir votre aîné avec vous, par exemple). > Vous pouvez également si vous n'en avez pas parlé en amont, le donner à la sage femme cadre qui le mettra dans votre dossier ou le fournir à la personne qui vous accouchera à votre arrivée à la maternité le jour J.

> Vous pouvez rédiger un projet de naissance peut importe la structure qui vous accueillera, du CHU à la maison de naissance, du plateau technique à la maternité, en passant par l'accouchement à domicile.

> Veillez à ce que votre projet de naissance soit respectueux du personnel de santé (ça passe toujours mieux lorsque l'on est positif et agréable !) mais demeure clair dans vos positions.

> Vous pouvez l'écrire de façon formelle ou beaucoup plus fantaisiste, du moment que l'on vous comprenne bien.

> Sentez vous légitime de rendre un projet de naissance, même si personne ne vous en parle, même si cela ne vous semble pas opportun, même si le moment semble mal choisi. C'est votre droit et la plupart des maternités sont ouvertes à la réception de vos projets. Celles qui ne le sont pas doivent respecter vos convictions et votre consentement quoi qu'il en soit.


Que mettre dedans ?

> Il me serait impossible en un article de vous résumer la totalité des actes médicaux réalisés lors d'un accouchement en structure hospitalière, à quoi ils servent, quand est ce que l'on s'en sert. J'y reviendrai individuellement au fur et à mesure du temps et vais vous rédiger un exemple de projet de naissance ci dessous. Mais je compte sur vous pour vous renseigner au maximum. Vous pouvez prendre l'exemple d'un ou plusieurs récits d'accouchement en structure et voir tous les points que vous souhaitez éclaircir.

> Cherchez à quoi sert cet acte, si il est vraiment utile. Multipliez vos sources. Ensuite décidez si vous souhaitez inclure ou non cette pratique à votre projet de naissance.

> Vous pouvez également contacter une doula spécifiquement pour cela qui en un rendez vous vous aidera à rédiger votre projet de naissance en vous expliquant point par point tout ce que vous devez savoir. Vous pouvez aussi vous faire aider de votre sage femme mais généralement le temps leur manque et il est possible que vous soyez poussés à la médicalisation sans explications claires associées par respect du protocole hospitalier (qui n'a je le répète aucune valeur juridique sur vous) ou par conviction.

> Vous pouvez tout mettre dans votre projet de naissance, de la présence de votre mère à la fermeture des volets, du refus d'épisiotomie à la demande de peau à peau juste après une césarienne, c'est la sage femme cadre qui décidera si cela est possible ou non, ou qui fera tout pour faire respecter vos souhaits en conciliant le protocole et le projet de naissance. Rappelez vous, un "non" ferme doit être juridiquement respecté sauf si votre vie ou celle de votre enfant est en danger. Il ne s'agit pas de tout refuser pour refuser mais de cibler qu'elles sont vos besoins.

Exemple de projet de naissance

Voici un projet de naissance que je rédige pour vous donner une idée de ce à quoi cela ressemble. Il ne constitue aucunement une base de ce qu'il faut vouloir ou ne pas vouloir, je me base sur mes propres volontés pour le rédiger.

Mes annotations entre parenthèses sont là pour vous aider à cerner ce dont il s'agit, le personnel médical n'a pas besoin d'explications sur le pourquoi de vos demandes.


"Projet de Naissance de Mme ..... et M. ....

Bonjour à toute l'équipe, nous sommes .... et ... et attendons notre....e enfant pour le mois de .... et nous sommes ravis de le voir naître dans votre structure.

A l'approche de l'accouchement nous avons rédigé ce projet de naissance pour vous donner connaissance de nos souhaits et envies pour ce grand jour.

Nous sommes habituellement suivis par ..... mais comptons sur vous pour faire respecter ce projet à toute personne se trouvant à nos côtés durant la naissance de notre enfant.

- Je souhaite un accouchement le moins médicalisé possible.

- J'aimerais que ma liberté de mouvement soit respectée (optimise l'avancée du travail), que la lumière soit baissée (favorise la montée d'ocytocine), que l'on parle à voix basse en ma présence (favorise la montée d'ocytocine).

- Je souhaiterais que l'on limite les entrées et sorties dans ma chambre et que l'on se présente à moi à chaque nouvelle garde.

- Je souhaite limiter au maximum les touchées vaginaux (augmentent le stress de la patiente, la fait passer sur le dos, donne souvent un sentiment invasif).

- Je ne souhaite prendre une péridurale que si j'en fais expressément la demande et sans être incitée à la prendre. J'aimerais dans l’idéal que tout mon environnement soit favorable à un travail naturel sans péridurale (la péridurale est un acte comportant un certain nombres de risques médicaux comme la paralysie, la réaction allergique, les sursauts cardiaques, elle ralentit le travail, peut empêcher de vivre la naissance en pleine puissance, bloque la physiologie naturelle de l'expulsion, peut déconcentrer la mère car elle ne sent plus les signaux de son corps, envoie des produits médicamenteux au bébé ce qui le fait beaucoup dormir et mets en difficulté l'allaitement...)

- Si je ne prends pas de péridurale, j'aimerais accoucher dans la position qui me semblera la plus appropriée au moment de l'expulsion (la position sur le dos est anti-physiologique, rallonge le travail, ferme le bassin, peut créer le besoin de matériel d'expulsion mais elle est obligatoire en cas de péridurale)

- Je souhaite manger et boire à ma guise durant la totalité du travail (c'est l'un de vos droits, le fait d'interdire aux femmes de manger et de boire ne repose sur aucune explication valide, celle donnée est "en cas d'anesthésie générale" mais c'est une excuse datée et non valide, on opère en urgence chaque jour des gens à l'estomac plein)

- Je souhaite la présence de mon conjoint à mes côtés durant la totalité du travail et de la phase d'expulsion.

- Je ne souhaite que l'on respecte un délai d'au moins 5mn avant de couper le cordon du bébé (le cordon est rempli de cellules souches de du sang du bébé qui continue à s'acheminer vers son corps depuis le placenta après la naissance, seule une attente d'au moins 5mn garanti l'assimilation de ce sang et de ces cellules fondamentales)

- Sauf urgence médicale je ne souhaite aucune intervention extérieure pour l'expulsion de mon bébé (forceps, ventouses...) (les outils d'expulsions peuvent créer des lésions au vagin et à l'enfant)

- Je ne souhaite pas qu'il soit pratiqué sur moi d'épisiotomie ("l'épisio" est le fait de couper le périnée d'une femme au ciseau pour accélérer ou "aider" la sortie du bébé, les bénéfices sont rares et l'acte considéré par les organismes féministes comme une mutilation génitale)

- Je souhaite si cela devait être nécessaire être recousue sous anesthésie locale (parait logique mais n'est pas obligatoire)

- Je ne souhaite pas qu'il soit donné de soin à mon bébé à sa sortie (pas de bain, pas de gouttes, pas de tests...) (les soins du bébé cassent sa barrière d'anticorps et le propulsent dans un monde agressif et invasif, tous les "soins" peuvent être donnés après la naissance bien qu'il soit déconseillé de baigner un bébé avant 8 jours, un nourrisson n'a pas besoin d'être lavé, surtout à l'expulsion, il a uniquement besoin du contact en peau à peau avec sa mère. Les tests particulièrement les "test réflexes" sont optionnels et peuvent être pratiqués bien après la naissance)

- Si mon bébé devait être intubé je veux que ce soit à la poire et être prévenue en amont (l'aspiration du nouveau né est quasiment une norme, qui se fait à la sonde et qui peut durablement affecter l'allaitement et son premier contact avec l'oralité)

- Je souhaite donner le sein immédiatement à mon enfant.

- Je souhaite remonter en chambre avec mon bébé en peau à peau (le peau à peau est la sécurité maximum et l'apaisement optimale qu'il faille à un nouveau né) et disposer de ma chambre et de mon enfant à ma guise (la séparation en nursery, l'empêchement de faire du co-dodo, sont autant de barrière entre la dyade mère-enfant et fragilisent la mise en place de l'allaitement, n'oubliez pas que vous payez votre chambre et qu'en respectant les bases de la politesse et du respect vous pouvez y faire ce que vous voulez)

Je vous remercie de prendre ces demandes en compte et reste à votre disposition pour en discuter.

Dans l'attente de mon accouchement,

Mme et M........"


Vous pouvez également rédiger un projet de naissance en incluant des possibilités, comme avec une césarienne, qu'elle soit en urgence ou programmée (la césarienne respectueuse est une bonne base d'information pour un projet de naissance dans ce cas de figure).

Vous pouvez également inclure la présence de votre doula, interdire votre chambre à certains membres de votre famille, n'ayez pas peur de tout noter, vous pourrez ensuite affiner avec l'équipe médicale. Vous pouvez détailler ou non, en notant par exemple "notre projet de naissance se situe dans la demande expresse d'un accouchement 100% naturel et respecté".

> N'oubliez pas que vous pouvez changer d'avis à tout moment. Votre projet de naissance ne vous empêche pas de revenir sur un point lorsque vous serez dans la situation. Vous pouvez également définir d'un "mot de passe" avec votre accompagnant pour qu'il sache à quel moment il est nécessaire pour vous de changer de plan (avec la demande d'une péridurale alors qu'elle n'était pas prévue par exemple). Certaines femmes en font la demande puis "accusent" ensuite leur partenaire de ne pas avoir fait respecter le projet de naissance. Un mot de passe vous permettra d'être sûrs l'un et l'autre que c'est le moment de changer d'avis.


C'est terminé pour cet article sur le projet de naissance, j'espère qu'il vous aura été utile. N'hésitez pas à en parler en commentaire ou sur le groupe facebook.

Si vous aimez le blog et que vous souhaitez soutenir mon travail, vous trouverez un bouton "faire un don" sur l'accueil du blog.

A très vite !


0 vue

© 2020 Tous droits réservés à Hélène Rock

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now