Pourquoi l'accouchement fait il si peur ?


Quand j'étais adolescente on se racontait déjà des histoires d'accouchement, rapidement, entre deux bouchées de sandwich, mais avec verve. Des histoires de vulves éclatées à l'air, de mari n'ayant plus jamais eu de rapports sexuels avec leur femme ensuite, des péridurales avec des aiguilles grosses COMME CA, et cette douleur, légendaire... En vérité ce qui se dit à 15 ans est fondé sur notre apprentissage par transmission. Une jeune femme n'ayant eu que des echos positifs de l'accouchement n'en aura pas nécessairement aussi peur. Peut-être une appréhension liée à la globalité de l'expérience mais pas nécessairement une peur en particulier. Dans les craintes les plus courantes, on cible de nombreux points classiques de la façon inadaptée dont sont traitées et éduquées les femmes : sentiment d'incompétence, mauvaise résistance supposée à la douleur, intimité non respectée, position à tenir devant un homme, désinformation, solitude, honte de soi.


L'accouchement concentre un nombre impressionnant d'angoisses dans la multiplication des gestes. Ce n'est pas un simple examen, c'est une aventure du corps et de l'esprit.

De plus en plus de structures veillent à l'intégrité et au bien-être de leurs patientes. Mais comme toujours il est formidablement utile et conseillé de prendre acte d'un accouchement en condition physiologique et médical afin de poser son projet et de pouvoir anticiper et travailler en amont ce qui génère le plus d'appréhensions.

Un accompagnement de qualité (votre doula est là pour ça) complétera cette démarche pour transformer les peurs en reprise de pouvoir.

La phobie de l'accouchement existe néanmoins, on l'appelle la tokophobie. Elle est généralement liée à la peur de souffrir et de mourir. Cela dit j'ai rencontré plusieurs femmes en souffrant qui évoquent la pudeur, la peur du corps d'après, de la déchirure interne de soi trouvant souvent écho dans des traumatismes passés et/ou une faible estime de soi. Un accompagnement global de l'équipe soignante et d'un psychologue est d'autant plus indiqué.




© 2020 Tous droits réservés à Hélène Rock

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now